Actualités

11ème Journée de l’AREDOC L’humain au cœur de l’expertise

Le Vendredi 20 Octobre dernier s’est tenue la 11ème journée de l’AREDOC, riche en réflexions. Lors de cette journée les thèmes suivants ont été évoqués :

Stéphane DUROULE nous a parlé des enjeux majeurs pour la profession. Il nous a indiqué que les assureurs étaient prêts à relever ces défis. Le professeur Christophe RADÉ a évoqué l’impact du projet de réforme de la responsabilité civile qui accorde une primauté à l’indemnisation du dommage corporel. Le Dr Thierry HOUSELSTEIN nous a démontré que l’avenir de notre discipline sera également marqué par de nouvelles typologies de victimes telles que les victimes d’accidents iatrogènes entraînant alors des actions de groupe issues de la loi de modernisation du système de santé. Nathalie FAUSSAT nous a montré que la prise en charge de l’indemnisation de victimes blessées dans des attentats nécessite une attention toute particulière. Cynthia Fleury a souhaité mettre en exergue l’importance de la dimension éthique et humaniste de l’expertise. Un sujet que nous retrouvons finalement en filigrane de tous les sujets traités lors de cette journée. La table ronde modérée par le Dr Thierry SULMAN nous a permis de réfléchir aux enjeux de l’évolution de la technique médicale et de son impact sur l’indemnisation. Monsieur BAUMGARTEN et le Professeur LAPEYRE nous ont présenté de nouvelles technologies qui vont révolutionner le milieu du handicap. Le professeur LUDES a décrit l’interaction entre les aides techniques qui permettront un jour de palier le handicap et l’influence de ces aides sur le barème d’évaluation médico-légale des taux d’atteinte à l’intégrité physique. Brigitte Léon Navarro nous a montré que cela était un enjeu important pour les assureurs car il faut à la fois pouvoir financer ces nouvelles technologies mais également se projeter dans l’avenir afin de permettre aux victimes d’être accompagnées au mieux dans leur nouvelle vie après l’accident.

Philippe DALLEMAGNE, le président de la Fédération, nous a exposé les difficultés du corps expertal aujourd’hui, avec une démographie en déclin et une inégale répartition des médecins experts sur le territoire. Le Dr BOISSIN et Maitre WENGER dans la table ronde modérée par le Dr Gisèle FRANCESCHINI, nous ont rappelé que les règles éthiques étaient importantes et devaient donc être respectées. La table ronde modérée par le Dr Vincent SAHUC sur les éléments clés du rapport d’expertise nous a permis d’apprécier au mieux les qualités d’un bon rapport d’expertise indispensables aussi bien pour le magistrat, le régleur et le médecin de siège. En effet, comme l’a dit Luc GUILLEMIN, les éléments clés du rapport d’expertise sont synonymes de sérénité retrouvée, de vrai respect de la victime, de juste indemnisation et de préservation de l’avenir. L’importance de l’écoute des doléances de la victime par l’expert a parfaitement été rappelée par Monsieur BESSON et le Dr CARBONNIÉ. Enfin, Gérard BRÉMOND nous a parlé de l’expertise de demain. Tout en présentant des innovations qui pourraient révolutionner le monde de l’expertise, il a su nous démontrer le rôle primordial des médecins-experts.

 

L’équipe de l’AREDOC.